Ça fait deux siècles que je cherche des graines de haricots magiques, vous auriez ça en stock ? Mais bien sûr ! Et pour deux sacs achetés, je vous vends en prime une peluche de Cerbère, un arc à trois flèches et une plante carnivore. Qu’en dites-vous ? Le Magic Market ouvre ses portes et vous avez jusqu’à 17h pour faire des affaires et vous remplir les poches de Dragos.

Dernier né de la famille Loki, Magic Market vous transporte dans le monde merveilleux d’un marché d’objets magiques. Vous devrez avant la fermeture du marché vendre au meilleur prix le plus d’objets possibles, sans oublier de faire aussi vos emplettes auprès de vos camarades magiciens. Avant de vous partager notre avis, commençons par la mise en place et les règles.

Mise en place

On commence par assembler le plateau, avec sa place centrale qui va tourner au cours de la partie. Chaque joueur se place en face du stand de la couleur choisi, y place son étal et le remplit d’objet magique à vendre. Le surplus est rangé sous l’étal. Chacun reçoit trois Dragos et sa besace. On place enfin sur chaque emplacement du plateau tournant un petit chapeau en bois bleu sous lequel vous trouverez l’objet recherché par le magicien en question. Tous les joueurs peuvent regarder sous les pions avant le début de la partie. Les deux dés sont donnés au premier joueur. Le dernier joueur du tour reçoit quant à lui l’horloge qui permettra de compter les tours et un autre joueur est désigné Gardien des Dragos. C’est lui qui assurera le rôle de banquier pour la partie. Vous êtes prêts à arpenter votre premier Magic Market !

Les chapeaux de chaque visiteurs. En face de chacun le dessin permet de se souvenir de qui veut quoi. Une sorte de memory.

Le tour de chaque joueur se déroule en trois phases : lancer le dé de déplacement (numéroté de un à trois), choisir un pion visiteur et le retourner, et enfin effectuer l’action du visiteur.

Sous chaque chapeau le souhait du visiteur. En bas, le chapeau des copains et l’acheteur fou.

Après avoir lancé le dé de déplacement, le joueur dont c’est le tour tourne le plateau d’autant d’étoiles qu’indiqué dans le sens des aiguilles d’une montre. Puis il choisit l’un des trois pions qui font face à son stand. En le retournant, il y trouvera le souhait du visiteur. Si c’est un symbole autre que le chapeau ou le sourire, alors il vendra au visiteur un objet de son étal correspondant au souhait de ce dernier. Si vous avez plusieurs objets de cette catégorie, vous choisissez puis vous lancez le dé d’enchères. Selon la couleur du dé, vous saurez le prix auquel vous avez réussi à vendre l’article convoité. Si vous n’avez pas d’objet correspondant au souhait du visiteur sur votre étal alors votre tour se termine.

Si le visiteur révèle un sourire, bravo, vous avez découvert l’acheteur fou ! L’avantage de ce visiteur c’est que vous choisissez l’article qu’il va acheter. Il s’en moque, il veut tout ! Le prix d’achat reste déterminé par le lancer du dé de prix. Vendez-lui ce que vous avez de plus cher !

Les précieux Dragos.

Si c’est un chapeau, un copain vient garder votre stand et c’est à vous d’aller fureter dans le marché et de proposer à vos compères d’acheter un de leurs objets. Vous tentez une négociation sur le prix, si vous tombez d’accord vous le payez et placer l’article sur votre besace. Si vous ne trouvez pas d’accord, on lance le dé de prix comme d’habitude. Attention, selon le nombre de joueurs, vous devrez obligatoirement avoir acheté des objets aux autres joueurs.

Après chaque vente, l’article vendu est remplacé par un autre de votre choix présent sous votre étal. Les articles achetés par les visiteurs retournent dans la boîte à chaque fois.

Placez sur votre étal ce que les autres joueurs convoitent. Et ce qu’il y a de plus cher.

Quand le joueur en possession de l’horloge termine son tour, il avance l’heure d’une heure. Et ainsi de suite.

Quand il est 17h, la partie se termine. SI certains joueurs n’ont pas acheté le nombre d’objets requis à leurs voisins de marché, alors ils complètent leur acquisition auprès des joueurs concernés. Mais attention, vous n’avez plus le choix de l’objet, c’est le vendeur qui choisit. Et il y a de fortes chances qu’il veuillent vous vendre ce fameux tapis volant à 7 Dragos ! Le prix reste quant à lui déterminé par un lancer de dé de prix. Plus de négociation, le marché doit fermer.

Il est l’heure de ranger nos étals.

On compte alors nos Dragos et le joueur le plus riche l’emporte.

On va passer au décompte des points. Le joueur bleu a trop attendu pour acheter des objets chez ses voisins et perdra la première place à cause de ça.

Une petite variante consiste à utiliser le verso de notre besace qui nous guide dans le choix des objets à acquérir auprès de nos amis marchands. Si nous remplissons un objectif, ces objets nous sont rachetés par le Grand Magicien. Des Dragos en plus !

Qu’en avons-nous pensé ?

C’est excellent ! Comme bien souvent Loki ravira petits et grands à tous les niveaux.

Commençons par la direction artistique et le design du jeu. Jeremy Polonen nous propose dans Magic Market des dessins très agréables, doux, aux couleurs chatoyantes. On y retrouve les grands classiques de la magie : tapis volant, plantes magiques, pantoufle de verre, etc. Et quelques autres plus loufoques : un jeu de croquet magique, une peluche de Cerbère, un pélican piscine, etc. C’est très mignon et correspond parfaitement à un jeune public. Bravo.

Qui n’a jamais rêvé d’avoir une peluche de Loki ? Surement enchantée en plus !

Le matériel est aussi de fort belle facture. Le plateau est en carton épais, comme les objets à vendre. Une impression de solidité se dégage de l’ensemble. Nous avons beaucoup aimé les pions visiteurs. Ces petits chapeaux bleus en bois sous lesquels sont imprimés les souhaits des visiteurs sont très mignons. L’idée est excellente.

Un grand bravo à Loki pour le matériel déjà.

Maintenant le jeu en lui même. L’objectif est atteint, on a passé à chaque partie un très bon moment avec les enfants. Nous y avons joué à chaque fois à quatre. Notre renardeau n°1 de 9 ans et son petit frère de 7 ans aiment beaucoup. Leur choix des objets est plus souvent dicté par l’esthétique du dit objet que par la tactique. Pour nous c’est un signal que le jeu est bon, qu’ils y prennent du plaisir et se racontent une histoire. On y a joué aussi avec un de leurs amis, moins habitué à jouer aux jeux de société et il en a redemandé.

Ça m’a couté cher ! Dé rouge à chaque fois.

Le thème est mignon, pas de sorcière, pas de monstre. Chaque élément trouve sa place. Les règles sont limpides pour ce jeune public.

Tout est très fluide et le nombre d’actions par tour est aisément mémorisable. Après une ou deux parties, les enfants sont autonomes et peuvent y jouer sans adultes. Magic Market s’adresse à un public dès 6 ans. Je pense que c’est une bonne estimation. La durée d’une trentaine de minutes est une bonne moyenne.

C’est un gros coup de coeur dans la catégorie enfant pour nous cette année. Peut-être une récompense en perspective ?

Imaginez un As d’Or, ou même un Spiel sur cette jolie boîte…

Bravo aux Fées Hilares pour ce bon jeu, à Jeremy Polonen pour ses jolis dessins, et bien entendu à Loki de nous proposer encore de passer de bons moments avec nos renardeaux autour d’un jeu familial.

Bon jeu !

Une réflexion sur “Elle est belle ma potion, elle est belle ! Le Magic Market ouvre ses portes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s