Mon royal suzerain, nous ferez-vous la grâce de venir en notre humble château ?

Mon bon sujet, on me dit le plus grand bien de votre table, mais on me dit aussi le plus grand bien de votre voisin. 

Sire si vous séjournez chez moi vous ne le regretterez pas.

Visite Royale ou le choix du roi. Car il est ici question de décider le roi et sa cour de venir faire halte dans votre château. Et pas celui de votre félon de voisin qui ne reculera devant aucun artifice pour attirer cette dernière chez lui. En gros il s’agit d’un jeu de tir à la corde, avec des cartes. 

La configuration de départ : le tapis déroulé, le pion couronne sur la piste au-dessus, les cinq personnages sur leurs emplacements de départ. Et le paquet de cartes à portée de main. Chaque joueur aura huit cartes en main tout au long de la partie.

Chacun leur tour, les joueurs vont s’affronter et déplacer un type de personnage pour l’attirer dans son château, ou à défaut la couronne, ou faire en sorte d’avoir au moins le roi dans votre contré à la fin des deux manches.

Un tour de joueur est très simple. Il se décompose en trois phases : la première consiste à jouer autant de cartes de votre main que vous le souhaitez, du moment qu’elles sont toutes du même type, à déplacer la couronne le cas échéant, et enfin refaire votre main avec la pioche.

Puis ce sera le tour du joueur suivant, et ainsi de suite jusqu’à ce que les conditions de victoire aient été atteintes ou que la pioche soit épuisée pour la seconde fois.

En dépensant vos cartes, vous pourrez attirer le roi, toute la cour, c’est-à-dire le roi et ses gardes, seulement les gardes, le sorcier ou le fou. Et si vous le souhaitez, vous pouvez sans dépenser de carte utiliser le pouvoir du sorcier, ou utiliser les cartes du fou pour déplacer un autre personnage. À condition que le fou soit entre le roi et votre château. 

Il y a deux conditions aux déplacements des personnages : le roi doit toujours être entre ses deux gardes, et l’action d’une carte dépensée doit pouvoir être réalisée en totalité. 

Le roi, entouré du fou et du sorcier, entre deux gardes. De beaux pions très agréables à manipuler.

Si un personnage se trouve dans votre château, ou si la cour est entièrement de votre côté alors vous déplacez la couronne vers votre château. Les deux conditions sont évidemment cumulables.

Parlons tout d’abord du design. Comme bien souvent c’est cet élément qui nous a attiré en premier. Il faut dire que le jeu est superbe. On a un tapis en suédine de très bonne qualité qui fera office de plateau, avec une illustration digne des plus beaux contes pour enfants. D’ailleurs, c’est le premier métier de Karl James Mountford. On retrouve ses très beaux dessins sur les gros pions en bois, représentant les cinq personnages du jeu. Et enfin, 54 cartes, toutes finement illustrées également. 

Quelques exemples de cartes sorciers, gardes, roi et fou.

Le matériel est agréable à manipuler, surtout les pions, et la couverture de la boîte ne dépareillera pas votre collection, loin de là. 

On regrette peut être l’absence de linen finish pour les cartes, cet effet de papier toilé qui donne un air encore plus qualitatif aux jeux de cartes. Ce n’est pas grave mais c’eût été le top du top. 

Maintenant le jeu en lui même. Après une première partie, j’ai eu peur que le jeu ne s’essouffle rapidement. Il n’en est finalement rien. Nous l’avons depuis plusieurs jours, et nous enchaînons les parties. Avec maman renard, c’est très tactique. Les coups bas s’enchaînent, et aucun ne cède un pouce de terrain.

Contre renardeaux nº1, du haut de ses neuf ans, elle se défend comme l’un des plus grands stratèges. Et a déjà battu papa renard et maman renard à plusieurs reprises.

Les règles sont très simple à assimiler, il y a peu de choses à retenir, elle peut donc se concentrer assez facilement sur les tactiques à mettre en œuvre pour nous battre. On passe de très bons moment et une partie en appelle souvent une deuxième voir une troisième. 

Les cinq personnages. Saurez-vous attirer le roi dans votre château ?

Nous recommandons vivement ce jeu à deux !

Visite Royale est un jeu de Reiner Knizia, illustré par Karl James Mountford et édité par Iello.

Bon jeu !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s